Le manque de qualité dans les constructions des années 70

Categories MaisonPosted on Format Image

De nombreux acheteurs s’intéressent aux maisons anciennes, car celles-ci ont généralement une personnalité et des caractères imposants. Non seulement elles ont du cachet, mais elles sont souvent immenses et elles disposent de fondations solides, de caves et d’un terrain d’une taille décente.
Malheureusement, ces maisons sont construites avec des matériaux de mauvaise qualité et elles peuvent avoir de nombreux défauts, puisqu’elles ont dû se détériorer au fil des années. Zoom sur le manque de qualité dans les constructions des années 70.

Les matériaux

En ce qui concerne tout d’abord les matériaux de construction des maisons anciennes, la pierre naturelle s’invite sur les façades, sur un seul pan de mur, en extérieur ou en extérieur. Elle est très reconnue pour sa résistance au feu et aux insectes, mais elle n’offre pas une bonne isolation.
Elle permet justement à l’humidité d’entrer dans les pièces. Puis, elle laisse aussi passer l’air entre les interstices. Mis à part cela, la pierre doit être remplacée par morceau en cas de dégât et elle est de type lourd, donc elle nécessite une emprise au sol plus importante par rapport aux autres matériaux.

L’amiante

L’autre souci également avec les maisons des années 70, c’est le fait qu’elles soient généralement équipées de matériaux ou de produits contenant de l’amiante.
En fait, l’amiante est un matériau minéral fibreux très reconnu pour ses qualités isolantes et sa résistance contre les incendies. C’est pour cette raison qu’on le retrouve dans différentes zones des maisons anciennes, notamment dans les faux plafonds, dans les dalles de sol en vinyle, dans les enduits, dans le ciment, dans les plaques de menuiserie et dans les conduits.
Depuis 1997, la loi oblige la réalisation d’un diagnostic amiante par un technicien avec une solide formation de diagnostiqueur immobilier sur toutes les maisons construites avant le 1er janvier de cette année, car il a été prouvé que l’amiante constitue un produit dangereux et cancérigène.

L’isolation

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que les vieilles maisons sont sujettes à des déperditions thermiques importantes. Elles ne garantissent pas le confort des occupants, puisqu’elles ne permettent pas de préserver la fraîcheur en intérieur pendant les saisons estivales, ni la chaleur pendant les saisons hivernales. Elles nécessitent également une importante consommation énergétique et elles n’offrent pas de confort acoustique.

Le prix

Enfin, il est à savoir que les maisons des années 70 se vendent moins cher que les maisons modernes. Les acheteurs connaissent effectivement leur valeur et leurs défauts, donc ils ne sont pas prêts à dépenser une grosse somme pour les acquérir. D’ailleurs, vu le coût des travaux qui attend encore les acheteurs, ces derniers n’hésitent pas à négocier le prix des maisons anciennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *