Les plus grands films de braquage de banque : le coffre-fort

Categories CinémaPosted on Format Image
hollywood

Les films de braquage de banque se sont multipliés ces dernières années car de nombreux spectateurs dans le monde les recommandent. Ils se démarquent en effet par les scènes de casse mais il y a lieu de confirmer également que ce sont surtout la motivation et la personnalité des braqueurs qui les rendent très intéressants.
Par rapport aux films d’évasion, de gangsters et de banditisme, les films de braquage démontrent beaucoup de professionnalisme car on y voit souvent des équipes soudés qui forcent des coffre forts grâce à des plans méticuleux et des timings serrés. Mis à part cela, les scènes de braquage sont pensées intelligemment et ils font vraiment monter les adrénalines jusqu’à la fin des films.

« Heat » de Michael Mann

Le film de braquage qui se trouve en tête de liste est « Heat » de Michael Mann. Celui-ci est joué par Al Pacino, Robert de Niro, Val Kilmer, Jon Voight, Ashley Judd et Tom Sizemore et il raconte l’attaque d’un fourgon blindé mené par la bande de Neil McCauley.
Au fil de l’action, tout ne se déroulait pas comme prévu. Du coup, certains membres de l’équipe se trouvaient obligé de faire diversion. Chris Shiherlis par exemple devait terminer le travail tout seul puisque l’un des convoyeurs a été tué. Neil, quant à lui, tentait d’éliminer Waingro et pendant ce temps, le lieutenant Vincent Hanna menait l’enquête.
Dans ce film, Michael Mann fait comprendre aux spectateurs que le cambriolage est une forme d’art que les braqueurs peuvent maîtriser. Puis, ce réalisateur essaie aussi de transformer le métrage en une chasse à l’homme de type quasi-western afin de créer des scènes fortes et uniques.

« Une journée en enfer » de John McTiernan

Le second film de braquage à soulever est « Une journée en enfer » de John McTiernan. Celui-ci est joué par Bruce Willis, Samuel L. Jackson, Jeremy Irons et Michael Alexander Jackson et il raconte la mission du lieutenant John McClane et de Zeus.
En fait, McClane est contraint de se livrer à un petit jeu à travers toute la ville afin de résoudre des énigmes. S’il ne parvient pas à atteindre son objectif, le grand terroriste Simon menace de faire exploser une bombe.
C’est surtout la complicité et la solidarité des deux associés qui marquent le film puisqu’ils sont unis pour le meilleur et pour le pire et puisqu’ils tentent à la fois de déjouer les plans d’attaques terroristes, de protéger les habitants et surtout de faire échouer l’un des plus gros braquages de l’histoire du cinéma.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *